Concert pour Coluche

Concert pour Coluche (2017)
texte et idéation Giangilberto Monti
direction Claudio Laiso
son Thomas Chiesa
production Francesca Giorzi (Rete Due RSI)
avec Flavio Sala (Coluche), Alessandra Felletti (Miou Miou), Claudio Moneta (Georges Moustaki), Jasmine Laurenti (Véronique Kantor), Augusto Di Bono (Paul Lederman), Antonio Zanoletti (François Cavanna), Giangilberto Monti (Renaud) et avec Mario Cei (Romain Bouteille), Margherita Coldesina (Fred Romano) et Matteo Carassini (journaliste).

En 1986, Michel Colucci dit Coluche, le bouffon le plus aimé en France, meurt, à 41 ans, dans un accident de voiture. Six ans avant, le comédien avait été candidat aux élections présidentielles françaises. A cette époque-là, le nombre de chômeurs en France dépassait le seuil psychologique du million et demi. L’inflation avait grimpé au-delà de 13% et les grèves étaient très nombreux. Les candidats principaux à la présidence étaient quatre: en plus du président sortant – le modéré Valéry Giscard d’Estaing, accablé par les scandales – Jacques Chirac pour le centre-droit et pour la gauche le socialiste François Mitterrand et le communiste Georges Marchais.

A la surprise générale, Coluche décide de lancer son programme électoral, qui devient un violent “j’accuse” contre la corruption et l’ignorance des hommes politiques français : «Avant moi, la France était coupée en deux. Avec moi elle sera pliée en quatre ». En peu de mois Coluche arrive à obtenir le 15% des consensus au niveau national, tout en s’assurant le soutien d’intellectuels très importants, et ses spectacles affichent complet, mais des menaces anonymes répétées et, finalement, l’assassinat de son bras droit, le persuadent à renoncer à sa candidature.

Peu de temps après sa mort dans un accident banal, dont la dynamique n’a jamais été éclaircie, son grand ami Renaud Séchan, l’un des auteurs-compositeurs les plus connus en France, lui dédie l’émouvante chanson “Putain de Camion”. Giangilberto Monti nous raconte, dans un mélange de rire – parfois amer – et espoirs de changement, cette histoire d’amitié, politique et chansons, qui se déroule dans une démocratie aussi vulnérable que celle où nous vivons. Si le comédien est le politicien, qui est le vrai bouffon?